Devenir sociétaire


 Pourquoi (S’)investir ?


L’énergie produite est utilisée localement et votre épargne bénéficie à des projets qui comptent pour vous et pour l’avenir de votre territoire !

Vous participez à un développement durable et concerté des énergies renouvelables.

L’énergie est un bien commun, donc une affaire de choix collectifs ! Les citoyens deviennent ensemble acteurs de la production d’énergie nécessaire à l’activité et à la vie locale. L’entreprise s’engage par ailleurs pour la protection de l’environnement et des terres agricoles en privilégiant des installations en milieu artificialisé : toitures, parkings, friches, etc.

Vous favorisez une économie locale, sociale et solidaire en Luberon

En accord avec les sociétaires, une partie des bénéfices de Lucisol est réinvestie directement sur notre territoire en finançant des projets à caractères social, culturel ou environnemental.

pour télécharger la plaquette et le bulletin de souscription

CLIQUEZ ICI


Témoignages de sociétaires


 


Questions courantes


  • Vous souhaitez devenir sociétaire

Que vous soyez un citoyen, une association ou une entreprise, il vous suffit de souscrire une ou plusieurs parts pour rejoindre le capital de l’entreprise. Chaque part est souscrite pour un montant de 100€. Cet investissement est bloqué pour une durée de 3 ans, assurant la stabilité des projets en cours.

A la fin de cette période de 3 ans, vous pourrez demander le remboursement de tout ou partie des parts sociales que vous avez souscrites. Ce remboursement sera effectué en tenant compte de l’inflation et des dividendes décidés chaque année en Assemblée Générale des sociétaires.

 

  • Vous êtes déjà sociétaire et souhaitez investir davantage

Chaque sociétaire peut renforcer le capital social de l’entreprise en souscrivant des parts sociales supplémentaires. Utilisez pour cela le bulletin et procédez de la même façon que pour une première souscription.

En fonction des projets et des besoins de trésorerie de l’entreprise, chaque sociétaire peut également apporter des fonds en compte courant d’associés. Ce compte courant d’associés est rémunéré à hauteur de 2,5%/an et donne lieu à la signature d’une convention de remboursement.

 

  • Ma commune participe-t-elle au capital de la société ?

Depuis 2017, la législation permet à des communes ou à des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) de souscrire des parts dans le capital d’une SAS ayant pour objet le développement des énergies renouvelables (loi Transition Energétique n°2017-257 du 28 février 2017 – art. 73).

 

  • Qui utilise l’électricité produite ?

En fonction des situations des installations, plusieurs types de raccordement peuvent être envisagés :

  1. Raccordement au réseau public de distribution d’électricité (ENEDIS). La production est alors consommée par les utilisateurs les plus proches, car offrant le moins de résistance à la circulation de l’ électricité.
  2. Raccordement sur un réseau privé d’entreprise ou bâtiment pour une auto-consommation totale de l’énergie produite.

 

  • La maintenance des panneaux photovoltaïque est-elle prévue ?

Oui, les prévisions de l’entreprise prennent en compte les dépenses courantes : opérations de maintenance (nettoyage, changement des onduleurs tous les 10 ans, etc) et assurances (incendies, intempéries, etc).

 

  • Lucisol concerne-t-elle uniquement des installations photovoltaïques ?

En fonction des opportunités, Lucisol pourra investir dans d’autres énergies renouvelables. Dans ce cas, la décision reviendra aux sociétaires lors de l’Assemblée Générale.

 

  • Quel est l’impact du photovoltaïque sur l’environnement ?

En fonctionnement, un panneau ne génère pas d’impact sur l’environnement (ni mouvement, ni bruit, ni émissions). Un module photovoltaïque a un rendement garanti  pendant 25 ans et met en moyenne 3 ans pour produire l’équivalent de l’énergie nécessaire à sa fabrication. La plupart des éléments peuvent être recyclés conformément à la loi française. Les panneaux sont composés de verre (à plus de 80%), de métal et d’un film plastique.

Une vidéo explicative produite par l’association PV CYCLE.

Pour en savoir plus, consultez le guide de l’ADEME (la brochure concerne le solaire individuel mais regroupe des informations générales).

Egalement en ligne, l’avis complet de l’ADEME sur le photovoltaïque.